Si le grain de blé ne meurt ...

A l'été 2015, après ces cinq années de bonheur partagé, il nous aura fallu savoir se séparer, chacun de son côté, remettre à Dieu l'Avenir de la belle petite fraternité ND de l'Etoile, en rendant grâces pour ce qu'elle aura été et les projets qu'elle a pu suggérer ... mais surtout sans préjuger du dessein de Dieu sur chacun en particulier et sur cette vie de communauté qui peut-être trouvera à renaître ici ou ailleurs, dans un an ou dans dix, sous une forme ou une autre, comme le Seigneur le voudra.
"Si le grain de blé tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit ..."
Or il était impensable de clore ces temps bénis, ailleurs et autrement qu'en proximité physique et spirituelle avec notre "soeur" Marthe.
Tout en effet a commencé en février 2010 par une retraite au Foyer de Charité de Tressaint, et, chaque année, ce temps de ressourcement renouvelé aura rythmé notre vie d'humble "petit foyer familial"   ; nous ne pouvions donc clore cette belle aventure dans sa forme actuelle que par une semaine d'actions de grâces à Chateauneuf de Galaure en donnant une avant-dernière représentation de notre pièce sur St Jean-Paul II à l'Ecole de Filles.

 Nous voici tous - et en tenue de scène pour les acteurs - rassemblés en famille :
Emotion pour Vianney-Marie de jouer dans l'Ecole même où il a fait ses classes de maternelle naguère !

 Le public était varié pour les deux représentations successives : élèves, parents, membres des communautés de Chateauneuf ... et même "au balcon" le Père Hervé de passage !

 Les jeux de lumière étaient rendus difficiles par le manque d'obscurité de la salle mais cela n'empêchait pas le coeur des acteurs d'être dans la lumière du souvenir de notre cher Karol Wojtyla !


 et tout cela s'est fini bien entendu là haut à la Plaine 

en priant Marie,

Elle qui nous a permis de commencer officiellement cette belle aventure le 16 juillet 2010, jour de Notre-Dame du Mont Carmel


Elle à qui nous nous confions à nouveau dans la joie confiante de l'Espérance





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire