Semaine à Montligeon

Outre les activités régulières, organisées depuis cinq ans de façon hebdomadaire selon un rythme attendu, les "sorties" annuelles sont devenues elles aussi traditionnelles à la Fraternité !
Notamment le pèlerinage annuel à Lourdes pour le Rosaire et pour le PMI. Mais cette année, nous avons devancé la "saison" en allant à Lourdes pour une semaine sous la neige. Et en conséquence, nous ne participerons pas au pèlerinage militaire international. Pour les compagnons de l'Etoile c'est l'occasion de bien comprendre que rien n'est dû, que "tout est grâce" et de faire mûrir ce désir de retrouver Mgr Ravel et tous ces aumôniers militaires qui s'étaient habitués à la présence de la Fraternité ND de l'Etoile,  entre porte-drapeaux exotiques, la Légion, et les "Cyrards" ; c'est également une grâce d'avoir cette année découvert Lourdes à la Cité St Pierre avec des pèlerins "sans grade", sans "tambour ni trompette" d'une façon toute autre mais finalement tout aussi proche de la petite Bernadette ...
Mais, du coup, la sortie de printemps s'est déroulée sous d'autres cieux, au nord de la Loire, dans l'Orne, au sanctuaire de Montligeon.

Une semaine là-bas en retraite, pour découvrir l'oeuvre de l'Abbé Buguet, pour admirer cet élan de dévotion des coeurs qui a permis à la fin du XIXème siècle d'ériger ce grandiose sanctuaire dédié à ND Libératrice.

Une semaine aussi pour constater combien florissant est ce lieu de prière, où le Ciel et la Terre se rencontrent dans une même prière, enracinée dans la ferme Espérance de la vie éternelle et l'intense vécu de l'instant présent.
Aujourd'hui, Montligeon, c'est la présence de prêtres de la communauté St Martin, de religieuses de la Communauté de la Nouvelle Alliance, mais c'est aussi nombre de projets en cours ...
Aux aspects spirituels de la prière en communion avec les âmes du purgatoire, s'ajoutent ceux  - ô combien temporels - liés au monde du travail.

Dans les anciennes presses d'imprimerie crées par l'Abbé Buguet et aujourd'hui désaffectées se sont installées toute floraison d'entreprises partageant le même but, exprimée par une charte commune : expérimenter la doctrine sociale de l'Eglise en la vivant dans toutes ses implications.

Beaucoup de visites donc, beaucoup de rencontres ... avec aussi beaucoup (trop) de "bâtons dans les roues" à la fois : clés de chambres perdues, piratage informatique, grippes printanières, etc ...

Mais tout ceci ne nous a pas empêchés de profiter aussi de la proximité d'Alençon pour faire par deux fois un pèlerinage sur les pas de Ste Thérèse et de ses parents, Louis et Marie-Azélie Martin !

Nous avons même eu le cadeau de pouvoir entrer prier dans la chambre où est née Thérèse et où est morte Zélie, bientôt sainte elle aussi ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire