Réunion GLSJ



Aujourd’hui, jeudi 12 juin 2014, nous avons eu la joie d’accueillir le « Groupe de Liaison Saint Joseph » à la FraternitéNotre-Dame de l’Etoile.
Mais qu’est-ce donc que ce « Groupe de Liaison SaintJoseph ou GLSJ » ? Tout simplement une très belle - et déjà ancienne - invention de l’OCH (Office Chrétien des Personnes Handicapées) qui répond à un réel besoin.
Nombre de « structures » existantes ou en projet ont en effet le désir profond de permettre à tous de vivre une véritable liberté religieuse et de s’épanouir dans une vie fraternelle et spirituelle, chacun à son rythme, comme dans les maisons de l' Arche crées par Jean Vanier et qui sont maintenant répandues  à travers le monde.
Mais voilà, il n’est pas toujours possible de « créer » une nouvelle Arche partout et il est important de tenir compte des besoins spécifique locaux ; ce n’est d’ailleurs pas forcément souhaitable comme le dit Philippe de La Chapelle, directeur de l’OCH,  il est des initiatives nouvelles ou légèrement différentes, qui chacune a sa belle spécificité, sa personnalité, son « caractère propre ».
Toutes ces structures indépendantes, représentées par leurs  directeurs ou les présidents d’associations ou autres, ont un réel besoin de se rencontrer régulièrement pour échanger, partager, s’encourager, voire se conseiller mutuellement et surtout se réjouir ensemble de cette belle diversité de ceux qui cherchent Dieu (que ce soit dans le monde du handicap ou plus généralement dans l’Eglise toute entière que cette variété des sensibilités et des approches est belle, n’est-ce pas !)
Ainsi donc, tous les ans, le GLSJ (Groupe de liaison Saint Joseph) se réunit deux fois.
Une fois à l’automne, à Paris, dans les locaux de l’OCH, pour une réunion d’une journée de travail et de réflexion, où s’échangent des nouvelles de chacun sur un thème qui peut être approfondi après une conférence de qualité et suivie d’échanges toujours féconds. Le dernier thème a été en 2013 « la spiritualité des personnes handicapées » et c’est Sophie Lutz qui a fait à cette occasion un magnifique témoignage, véritable matière à réflexion, à prière, en montrant combien toute personne humaine peut avoir une relation à Dieu qui, non seulement n’est pas atteinte par le handicap, mais peut même être  message d’évangélisation pour les autres.
En ce qui concerne la seconde réunion, ayant lieu en juin, il peut être plus difficile pour tous de se rendre ; en effet elle se tient chaque fois dans une région différente permettant ainsi de visiter, de mieux connaître l’un des lieux de vie qui ont décidé de participer à ce GLSJ. On  retrouve bien là le fondement de l’action de l’OCH : rencontrer les personnes, dans la simplicité et la joie, dans la vérité et la confiance mutuelle.
Pour poursuivre le thème de la spiritualité des personnes handicapées, le choix avait été fait cette année de visiter la Fraternité ND de l’Etoile et la communauté des Petites Sœurs Disciples de l’Agneau. Proches géographiquement, ces deux endroits  ont beaucoup de points communs, même s’il s’agit de deux réalités complètement différentes et qu’il serait inopportun de comparer. Au Blanc, chez les Petites Sœurs, nous avons été accueillies par les sœurs de la communauté, car c’est bien d’une communauté religieuse, avec statut canonique dont il s’agit ; quatre d’entre elles sont porteuses de trisomie 21. Voilà le point commun avec notre fraternité où quatre d’entre nous sont des jeunes hommes, mais également porteurs de T21.
Nous voudrions, nous, vous raconter la matinée à la Frat ND de l’Etoile ! Nous avons essayé de montrer à nos amis du groupe GLSJ ce que nous étions, en faisant de notre mieux pour leur faire goûter tout ce que nous pouvions leur offrir !
Pendant la présentation, assis autour d’une table nous avions préparé pour chacun une carte de vœux de bonne année : un peu en retard mais il n’est jamais trop tard pour se dire qu’on pense les un aux autres et qu’on se porte dans la prière ! J’oubliais le petit café en poudre à l’arrivée pour se réveiller, car les participants venaient de loin ! Et ce malgré les difficultés de transport (il avait fallu remplacer les TGV immobilisés dans la grève par des voitures de location … ou de prêt !!) ; l’association des Amis de St Jean et St Augustin était représentée ainsi que le Rameau d’Olivier de Lille, le Foyer RogerBréchard de Clermont Ferrand et le Foyer de l’Aurore à Nancy. Sont intervenus en autres, le président de l’association de soutien à la Frat ND de l’Etoile, la famille d’accueil et, pour conclure, le Père Patrick Guinnepain, chargé par notre Archevêque de présider depuis plus d’un an le groupe de réflexion qui s’est constitué pour réfléchir, en particulier, à l’avenir de la Frat. Enfin,  de façon impromptue, notre orthophoniste qui s’apprêtait à repartir, a pu elle aussi nous donner son témoignage ! Comme tous les jeudis depuis quatre ans elle venait de nous faire travailler - chacun et par groupes – et elle a pu expliquer comment elle procédait pour chacun et comment elle modifiait ses techniques pédagogiques pour nous « bousculer » juste comme il faut ! En tout cas son enthousiasme de professionnelle transparaissait à travers sa joie de constater nos progrès …
A 11h30 ce fut le sommet de la journée avec la messe pendant laquelle nous avons chanté nos chants préférés et (évidemment !) servi tous les quatre à l’autel.  Nous étions heureux de savoir que les hosties qui étaient sur la patène pour l’offertoire avaient été faites par nous. Ainsi, toutes nos intentions se sont trouvées symboliquement mais concrètement rassemblées dans cet humble fruit du travail de nous autres les hommes pour devenir ce sacrifice divin de louange.
Après cela ce fut le déjeuner ; là c’était du bon pain au levain de notre fabrication aussi qui a fait la joie des convives avec une bonne salade berrichonne comme il se doit chez nous.
Auparavant, nous n’avions pas oublié de servir notre apéro fabrication maison,  les « Nino Jesus » , sortes de mini-croissants que nous avions élaborés la veille en enroulant délicatement des parts fines d’une pâte feuilletée enduite de moutarde, de beurre et enveloppant délicatement des petites tranches de saucisse ou de fromage de chèvre. Précisons que ces « delicatessen Frat ND de l’Etoile » étaient accompagnées également d’un Vouvray bien pétillant et tout aussi bien apprécié apparemment !
Par contre nous avons complètement oublié de servir l’entrée ! … une autre de nos spécialités : la « Pèche au thon » (ou pêche au thon  plutôt !) … donc nous l’avons servie en entremets avant le gâteau au chocolat : toute la fantaisie impromptue qui nous caractérise était bien illustrée là en faisant le tour (quasiment) de nos spécialités culinaires !
Nous espérons, que les amis de l'OCH se sont fait ainsi une bonne idée de ce que nous vivons au quotidien, grâce aussi à la  présentation de l’historique de notre fraternité et par le témoignage que nous avons donné de nous-mêmes, nos limites et nos charismes, en particulier par notre mini-spectacle de danse (le « Grand Restaurant ») ainsi que par notre prière commune dans la chapelle que nous aimons tant pour y avoir passé tant de longs et précieux moments ensemble depuis près de cinq ans.
Nous espérons pour conclure que les amis du Groupe de Liaison St Joseph et tout l'OCH pourront prier pour que cette chrysalide qu’est la Frat puisse devenir papillon un jour, en se structurant progressivement, et devenir – quand le Seigneur le voudra - une communauté plus solide et pérenne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire