Notre-Dame de l'Etoile


Notre-Dame "à l'étoile" de Larmor-Plage (notre regard
est attiré par celui de Marie qui nous conduit à celui
de son Fils qui lui même ne quitte pas des yeux l'Etoile ...)
Pourquoi ce nom de "Fraternité Notre-Dame de l'Etoile" ?
La question nous a été posée maintes fois et mérite sinon une explication, peut-être une méditation.

De fait, fin 2009, quand se posa la question du nom de cette association qui allait accompagner trois jeunes hommes trisomiques dans leur désir de vie commune et tournée vers le Seigneur, l'un des trois intéressés (qui comme les autres connaissait bien l'abbaye de Fontgombault), marqué probablement par la pierre tombale du chœur où apparait le nom du fondateur de cette antique abbaye, avança spontanément le nom de "PIERRE DE L'ETOILE" ....

Le seul problème était que le nom était déjà pris, nous dit le Père Abbé lui-même quelques jours plus tard ! il nous proposa alors de trouver un nom proche mais différent "Pourquoi pas Notre-Dame de l'Etoile ? "...

Depuis, la question revient régulièrement dans nos cœurs : quelle "réalité cachée" est, éventuellement à trouver dans la prière, derrière cette intuition ? Qui est donc Notre-Dame de l'Etoile ? Quelle charisme, quel appel particulier peut-elle aider à découvrir chez les "compagnons de l'Etoile" ?
On sait bien  que Marie est souvent invoquée - depuis St Bernard et peut-être étymologiquement depuis bien avant - comme l'étoile, comme l'étoile de la mer ; mais jamais on n'a entendu parler de Marie, de Notre-Dame "DE" l'Etoile. 

Ne faut-il pas se tourner vers Bethléem ? Vers l'Etoile qui désigne mystérieusement le Sauveur, cette étoile qui guida rois mages et bergers vers l'humble crèche ?
Et Notre-Dame de l'Etoile n'est-elle pas celle qui accueille tous les "chercheurs de Dieu", quelles que soient leurs capacités intellectuelles, leur couleur de peau ou l'apparence de leur visage ?

Notre-Dame de l'Etoile de Nazareth, en tout cas, rassemble avec Joseph autour d'Elle en fraternité dans l'adoration de Dieu, le Père, Tout-Puissant d'Amour ; elle rassemble en effaçant leurs différences ceux qui tournent leur regard vers une humble étoile ; les mages étrangers, très savants et considérés, se sont autrefois prosternés aux côtés de bergers indigènes, semble-t-il méprisés et mal vus dans l'environnement social de leur temps ; n'étaient-ils pas tous, les uns et les autres, comme "compagnons de l'étoile", de véritables "Ferments de Fraternité" mêlant  selon la bonne tradition populaire le grand train des rois mages et la chaleur paysanne d'une étable avec des bergers, des moutons, un âne et un boeuf !
La toute petite Fraternité Notre-Dame de l'Etoile qui n'existe que depuis 2010 et grandit tout doucement n'est certes pas un phare qui éblouit pour baliser la route mais une étoile, parmi d'autres ; comme toute étoile elle est un repère, un amer de prix pour le navigateur qui sait la reconnaître, mais que l'on ne peut suivre qu'avec le regard d'un cœur petit et humble.
Que Notre Dame de cette Etoile en qui nous avons mis notre Espérance nous montre le chemin à suivre en Fraternité pour la plus grande Gloire de Dieu !

PS Les étoiles qui accompagnent toujours la Vierge Marie sur les icônes orientales représentent chacune une "des" virginités de Marie. Marie en effet était vierge et avait offert sa virginité avant l'incarnation et la naissance du FIls de Dieu ; Marie a été parfaitement vierge pendant cet avènement divin et Marie est restée vierge ensuite. Pourquoi des étoiles pour représenter ce mystère ?
La virginité n'est-elle pas cette parfaite limpidité d'une lumière discrète, ce saint-illement attirant qui émane d'une source lointaine, perdue dans la nuit des temps et qui donne à nos nuits l'Espérance de l'Eternité. La chasteté est bien dans cet éloignement, cette distance, dans cette absence d'épaisseur et de diamètre apparent de ces astres infiniment discrets que l'on ne distingue que dans le silence de la nuit, à la fois si puissants et si humbles. Car une étoile c'est aussi un infini de puissance de potentiel de promesse ... La virginité de Marie n'est pas absence, n'est pas continence, n'est pas négative ; la virginité de Marie est toute faite de confiance totale dans l'Amour, dans l'Esprit divin d'amour, dans ce Saint Esprit de Dieu  qui a fécondé son sein.
Et cet Esprit de Dieu est-il dans les ouragans, dans les tremblements de terre, dans le soleil ardent ? Non, l'Esprit d'Amour est dans la brise légère, il est aussi- n'est-ce pas ? - dans la minuscule clarté d'une étoile, dans ce message éternel qui bouleverse celui qui tourne son regard vers elle.
La première étoile que Marie regarde c'est l'Esprit Saint de la promesse et son premier Oui lui dévoile la tendresse infinie de Dieu.
La deuxième étoile que fixe Marie lui est désignée par ce "beau ange" Gabriel (selon l'expression enfantine de Jacqueline Aubry à qui Marie est apparue à l'Ile Bouchard en 1947)  qui lui annonce qu'elle serait la mère du Sauveur ; et le deuxième Fiat permet à Marie de concevoir l'inconcevable, l'incréé, le créateur tout puissant fait zygote, fait fœtus, embryon, fait tout petit enfant.
La troisième des étoiles si pures qui est offerte à notre contemplation par la Mère de Dieu, la Théotokos, est l'étoile de la persévérance, l'étoile du quotidien, l'étoile de la pureté d'amour qui ne comprend pas toujours, qui ne sait pas bien que son Fils doit être aux affaires de son Père, qui s'inquiète même mais si elle ne doute jamais, la pureté de Marie face à toute l'impureté des pécheurs, de ceux qui blessent son Fils, qui l'arrêtent, l'injurient, le défigurent, le clouent sur la Croix, le transpercent d'une lance.
Ces étoiles sont les trois manifestations de l'Esprit Saint qui  se complait en Celle qui chante les yeux tournés vers le Ciel son Ecce, son Fiat, son Magnificat. L'Etoile n'est-elle pas une belle représentation du Saint Esprit bien complémentaire de la Colombe et des Langues de Feu ?

Notre-Dame de l'Etoile c'est Marie, en tant qu'elle est l'épouse du Saint Esprit ... tout en étant "theotokos" la mère de Dieu, et fille du Très-Haut.
La Fraternité ND de l'Etoile peut marcher confiante sous la protection de la Sainte Vierge et l'inspiration du Saint Esprit.

Dans cette belle statue de Marie de Larmor, près de Lorient et qui présente l'Etoile à Jésus, en laissant son propre regard aller de la Mère à l'Enfant puis vers l'Etoile, ne peut-on voir  la présentation de l'Esprit d'Amour par Marie à son Fils qui ainsi contemple et achève par ce regard cet Amour Trinitaire du Père et du Fils dans l'accomplissement parfait de l'Incarnation.
Abba ! Rabbouni ! Divin Esprit d'Amour en Marie - ARDEAM

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire